fbpx

Annabelle Mai

Papier Dilu, de son vrai nom Annabelle Mai, est directrice de production et productrice au sein d’une boîte créative spécialisée dans les films courts et digitaux. En parallèle de son métier, elle peint des aquarelles, bien assise sur le canapé de son appartement du 92. 

Elle s’inspire de scènes et de lieux du quotidien pour créer des reproductions plutôt réalistes des choses et d’êtres de la vie : câbles électriques dans le ciel, végétations urbaines ou animaux, avec un goût particulier pour les poissons, qu’ils soient volants ou dans la mer.

Fruits d’une rencontre entre le passé et le présent, ses aquarelles travaillent le déjà-vu, et cherchent à raviver les souvenirs en les réinterprétant, à reconstruire la mémoire et à évoquer le passé, ses petits comme ses grands moments.

Aucune formation en graphisme ou en arts appliqués, aucune maîtrise des perspectives et des proportions… ce cocktail de maladresses lui a permis de développer sur son papier à grains une aquarelle à sa façon : peu diluée, peu délavée, très contrastée avec un pinceau fort appuyé sur la surface blanche. Aucun temps de séchage d’une couche à l’autre, puisqu’aucune patience. En plus de l’aquarelle pinceau et godets, elle explore le crayon de couleur aquarellable pour apprendre à dessiner, jouer avec les contrastes, les appuis et les quantités d’eau. Elle aime superposer crayons, eau et peinture, puis revenir au crayon afin de donner un effet pastel gras sur l’eau déposée sur sa feuille.

Petit format à l’échelle de sa petite entreprise, les aquarelles sont confectionnées sur du A5 : une taille idéale pour être exposée entre une plante verte et un serre-livre sur une étagère, ou à plusieurs côte à côte pour un effet de série plus volumineux.

Voir ses aquarelles en vente sur Nuances Paris.

Fermer
Se connecter
Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.